Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Présidentielles 2022 : l’alternance populaire (le blog de Giordano Eturo et de Major Tom)

Tu avais tant raison

20 Février 2020, 12:09pm

Publié par Giordano Eturo

J'ai perdu mon emploi à l'usine d'en bas,
Les Roumains, paraît-il, travaillent vite et bien.
Vingt ans que j'ai donnés pour finir remercié :
Etre fidèle, tu vois, ça ne paie pas.

 

Je ne sais pas ce qui m'a pris de penser naïvement
Qu'entre mon chef et moi, il y avait un monde commun,
Que malgré sa Rollex, malgré ses Pierre Cardin,
Il était bien Français oui, Français, comme moi.

 

Je comprends mieux maintenant, Grand-père, tes syndicats
Ce que veut dire vraiment le mot prolétariat .
Je te trouvais ringard, remisé au placard
Je te demande pardon, tu avais tant raison.

 

Alors j'ai pris l'auto, je ne sais pas pourquoi
Je suis allé tout droit et sous des trombes d'eau,
Je me suis arrêté en nouvel homme déchet
Parler au Général, là-bas, à Colombey.

 

Qu'ont-ils fait de ton rêve, qu'ont-ils fait de la trêve
Entre l'argent maudit et le drapeau rouge sang
Qu'autour de la nation tu avais établi,
Pour que ce vieux pays dignement se relève ?

 

Je ne demande rien tant que le rassemblement ;
Mais sache que si jamais tu restais endormi,
Si la France se lève au clairon du Mépris,
Je rejouerais le temps des grenades et des cris.

 

Je pense à toi, grand-père, toi le vieux communiste
Qui sous l'auguste enveloppe votait toujours gaulliste ;
Moi l'homme national, moi l'homme du Général
Il se pourrait bientôt que je vote coco,
Il se pourrait bientôt que je ne sois qu'un prolo.

 

Moi l'homme national, moi l'homme du Général,
Il se pourrait bientôt que je ne sois qu'un prolo,
Il se pourrait bientôt que je vote coco.


Commenter cet article